mardi 20 mai 2008

Des Nouvelles de Azevedo Silva...



Pour mon plus grand plaisir, j'ai reçu quelques nouvelles de Azevedo Silva ! Un nouvel album est sorti ! Hé oui !




Ce deuxième album est comme le titre le suggère, un travail su la tristesse, l'isolement et la solitude. C'est l'ironie de la perception de quelqu'un qui vit d'isolement mais entouré par des personnes - nous sommes tous comme cela, autiste. En cet univers (parallèle) la réalité est quelque chose perçue dans son propre tunnel. Le monde est esquissé par deux guitares, acoustiques et électriques. Les chansons ont pour sujet des êtres de l'amour et de la haine.


"Autista" suit de prés le premier album "Tartaruga" (tortue), Cependant il est plus mûr, principalement parce qu'il a perdu le sentiment naïve. Si "Tartaruga" dérivait de par le monde, "Autista" en est la manière : il est plus lourd, plus intense, plus accablant. Au fil de l'écoute vous en découvrirez la subtilité, un album à écouter tout au long d'une vie et dans ressentir les sentiments au cour du temps...


A travers la voix qui chante, vous ressentirez l'âme des vieux sages de tout âges, mais ce n'est que la voix d'un pauvre diable qui s'identifie dans ce monde d'"Autista" dont il cherche l'accés, et nous suggère de sauter au dessus de ce mur qui nous en sépare.


Azevedo Silva est ici pour rester, il est toujours lumineux, limpide et ce deuxième album en est la preuve. Ses influences se dirigent à la guitare de Carlos Paredes et par la personnalité de Zeca Afonso. Autista est, en dépit de sa richesse instrumentale, à nu. Cependant, la simplicité ne compromet pas l'intensité. En ce monde les guitares sont toujours le meilleur instrument pour exprimer les voix qu'elles ont en dedans, les voix qui veulent sortir - et elles le font divinement...



1 commentaire:

Isabel & Sauveur a dit…

Un petit passage par ici pour te feliciter pour ta redio
vraiment superbe
bon week end
bisous