samedi 19 janvier 2008

Mariza

***






Ha uma musica do povo

Il y a une musique du peuple

Nem sei dizer se é um Fado

Je ne sais pas : peut-être est-ce un Fado

Que ouvindo-a ha um ritmo novo

En l'écoutant un rythme neuf s'élève

No ser que tenho guardado

Au fond de l'être que j'ai conservé


Ouvindo-a sou quem seria

En l'écoutant je suis qui je serais

Se desejar fosse ser

Si toutefois désirer cétait être

E uma simples mélodia

C'est une simple mélodie, de celles

Das que se aprendem a viver

Qu'on apprend en vivant tout bonnement


Mas é tao consoladora

Mais elle console si fortement

A vaga e triste cançao

Cette vague, cette triste chanson

Qua a minha alma ja nao chora

Que mon âme déjà ne pleure plus

Nem eu tenho coraçao

Et que moi-même je n'ai plus de coeur


Sou uma emoçao estrangeira

Et je suis une emotion étrangère,

Une erro de sonho ido

L'erreur d'un rêve qui s'en est allée

Canto de qualquer maneira

En tout cas, n'importe comment, je chante

E acabo com um sentido !

Et j'en finis avec un sens!



Uma musica do Povo, poème de Fernando Pessoa

2 commentaires:

Ralf Beier a dit…

Parabens pelo vosso cantinho! Bem ao jeito de um verdadeiro portugues que vive um pouco mais longue.... (Y)

Ralf Beier a dit…

opsss Correcçao: longe